Principes Coopératifs et les structures des coopératives de consommateurs

1. Les principes coopératifs

Les coopératives de consommateurs appliquent les principes coopératifs :

Adhésion libre :

Les coopératives de consommateurs sont ouvertes à toutes les personnes qui souhaitent acheter leurs biens ou utiliser leurs services et qui sont prêtes à accepter les responsabilités des membres.

Contrôle démocratique des membres :

Les coopératives de consommateurs sont contrôlées par leurs membres qui participent activement à l’élaboration de leurs politiques et aux prises de décisions.

Participation des membres aux aspects économiques :

Les membres des coopératives de consommateurs participent de façon équitable à la constitution du capital de leur coopérative et le contrôlent de façon démocratique. Au moins une partie de ce capital est la propriété commune de la coopérative.

Autonomie et indépendance :

Les coopératives de consommateurs sont autonomes et contrôlées par leurs membres.

Éducation, formation et information :

Les coopératives de consommateurs participent activement à l’éducation et la formation de leurs membres et de leurs employés afin que ceux-ci puissent concourir efficacement au développement des coopératives.

Coopération entre les coopératives :

Pour apporter un meilleur service à leurs membres et renforcer le mouvement coopératif, les coopératives de consommateurs œuvrent ensemble au sein de structures locales, nationales, régionales et internationales.

2. Structure de la coopérative de consommateurs

La coopérative se compose de 2 principaux groupes de consommateurs :

Les clients associés :

Les client-associés, en tant que propriétaires-utilisateurs, sont la raison d’être de la coopérative. Ils en justifient l’existence parleur clientèle, leur apport de capital et leur participation au processus décisionnel. Les clients-associés peuvent être des personnes physiques ou des personnes morales (associations, etc.).

Les clients non associés ou clients « habituels » :

Les clients non associés achètent les biens ou utilisent les services de la coopérative pour leur usage personnel. Ils peuvent, à tout moment, décider d’en devenir membre. En effet, les coopératives doivent recevoir comme associés tous ceux qu’elles ont déjà admis comme clients habituels.

La coopérative comprend également des membres qui appartiennent à la catégorie des investisseurs.

Les investisseurs ou associés non coopérateurs :

Les coopératives de consommateurs peuvent admettre comme associés «des personnes physiques ou morales qui n’ont pas vocation à recourir à leurs services mais qui entendent contribuer par l’apport de capitaux à la réalisation des objectifs de la coopérative».

Toutefois, la participation des investisseurs aux décisions collectives est limitée, ils ne peuvent détenir plus de 35 % des droits de vote (limite portée à 49 % lorsque les investisseurs sont des sociétés coopératives).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :